WHAT THE BROC ?! #3

Michael alias « Mike »

Hello cher(e) lecteur/lectrice !

Une semaine depuis le dernier article et je reviens vers toi encore plus motivé que jamais! ! L’équipe de BlackRiver commence à bien prendre forme, le blog et la page Facebook décollent littéralement grâce à vous tous (et toutes !) et je tiens à vous remercier tout particulièrement pour ça car c’est une charge de travail de plus en conséquente pour moi. L’Instagram commence a démarrer un peu plus, depuis la présentation de la team et l’arrivée d’un nouveau concept exclusivement pour ses abonnés, le compte commence à avoir une meilleure santé que par le passé. En parlant de contenu, file dans la section « Contact & Réseaux Sociaux » , on a créé un groupe Facebook avec un super programme de mentorat pour aider les débutants !

Bref ! Ce n’est pas le sujet de ce article (MAIS MERCI ENCORE A VOUS TOUS !). En guise de premier article pour cette semaine, je te propose comme mise en bouche un nouvel épisode de cette série tant appréciée: WHAT THE BROC ?!

(ATTENTION POUR CET EPISODE ! ÂMES SENSIBLES: ABSTENEZ VOUS DE LE LIRE !)

Pour ce troisième opus, je vais te raconter une histoire de pêche d’un membre de la Team BlackRiver: Michael alias « Mike » ! Une session très particulière qui apportera une leçon aux novices qui la liront (et aux plus confirmés aussi d’ailleurs !).

Bon sur-ce, on va démarrer !

Installe toi confortablement, prend un café et détends toi,

C’est parti !

Publicités

Fin d’année 2020,

Mike (Instagram -> ICI) décide de partir pêcher au crank (Salmo Hornet 5 coloris: Perch et bruiteur) sur l’un de ses spots préférés. Distrait, il loupe son lancé et son leurre fonce directement dans une pile de pont. Pas de chance pour le leurre, sur le coup, la peinture est abîmé fortement et la structure cabossée par endroit… Par chance, Michael est plutôt doué avec ses mains et décide de « redonner vie » à son crank (tel le célèbre Dr Frankenstein de Mary Shelley.)

Il ramène donc chez lui « la bête » et commence le travail de restauration de son leurre. D’abord un bon coup de ponçage pour enlever le restant de la peinture, effacer de vilaines entailles dues à sa rencontre malencontreuse avec la pierre et rectifier certains petits « défauts » créés suite à l’accident. Par la suite, un petit coup de sous couche noire, de l’orange , un peu de rouge, de nouveaux yeux et HOP ! Le Crankbait blessé revient d’entre les morts dans un coloris 100% made in Belgium by Mike ! Adieu le coloris vert d’origine et bienvenue au Noir/orange de Michael qui en plus d’avoir changé de couleur est devenu silencieux suite a son passage dans les main de son sauveur ! Fier de lui, Mike n’attend qu’une chose, aller tester son nouvel acolyte de pêche le plus rapidement possible !

Pour ce faire, il décide d’attendre un petit peu que la crue vienne sur son spot.

Le jour J, est arrivé ! Mike prend avec lui sa canne Daiwa « Vairon Manié » de 2m57 en 7-28g équipée d’un moulinet Daiwa Ninja en taille 2000 ainsi que, bien entendu, son prototype de Salmo Hornet 5 « Homemade Remastered » (j’ai proposé à Michael de donner le nouveau nom de « Mickey Mike » à ce leurre, dis moi ce que tu en penses dans les commentaires).

Cette photo aura couté cher à Michael…

Personnellement je n’ai rien senti mais Mike, lui, à dû le sentir passer…

Toutes les conditions sont parfaites pour Mike totalement favorables à ses attentes du jour !

Premier lancé, il lance le crankbait et le fait courir le long d’un mur (oui… il aime chercher les coups, il faut croire..), arrivé à mi-distance, il reçoit un choc violent dans la canne, c’est pendu ! Le leurre à fonctionné encore mieux que ce qu’il avait espéré, un beau chevesne est venu au rendez-vous !

Michael le ramène à lui pour décrocher la bête, se penche en avant, laisse le poisson dans l’épuisette le temps d’attraper son téléphone pour faire une petite photo souvenir, saisi le poisson (qui avait encore le leurre piqué en gueule) et là…

Le poisson donne un grand coup de tête et le triple de queue du leurre fraichement changé (et donc superbement bien aiguisé…)se retrouve planté dans la main du pêcheur… S’ensuivit alors une course contre la montre: le poisson se devait d’être décroché au plus vite, remis à l’eau et Mike devait absolument sortir le triple de sa main (avec le froid, a douleur était légèrement accentuée…). Il couru jusqu’à sa voiture, le poisson à la main, ouvra le coffre, se saisi de sa pince, libéra triple du poisson, effectua la release de ce dernier et pu enfin enlever l’hameçon de sa main douloureuse. Il s’en souviendra longtemps de ce chub !

Si il y a des leçons que Mike a pu tirer de cette histoire, c’est d’avoir toujours sa pince avec lui en cas de problèmes futurs mais aussi de ne jamais manipuler un poisson « piqué » dans la précipitation pour éviter de se blesser inutilement !

Toi qui débute et qui lis ces lignes: Ne néglige jamais ta sécurité et/ou celle du poisson ! Un accident peut vite arriver ! Pense toujours à avoir une petite trousse de soins avec toi en session, c’est toujours utile ! Et surtout, prend le temps de faire les choses correctement. Aller vite pour le poisson ne veut pas dire se dépêcher sans réfléchir, pour lui comme pour toi, les conséquences d’un empressement de ta part peuvent être très douloureuses !

Pense Safe, pêche Safe !

 

Retrouve Mike sur Instagram pour suivre ses aventures via le lien dans sa description sur la page de la team BlackRiver en cliquant sur l’image ci-dessus.

 

J’espère que cet article t’as plu et t’invite à me dire ce que tu en penses dans les commentaires ci-dessous et/ou de lui mettre un « j’aime » afin de me le faire savoir. Je t’invite également à t’abonner au blog juste en écrivant ton adresse mail tout en bas de cette page afin de recevoir les notifications lors de la parution de prochains articles (en moyenne 1 à 2x max par semaine). N’oublie pas non plus que BlackRiver est présent sur Facebook et Instagram, tu peux retrouver les liens dans la rubrique « Contact » du site. Si toi aussi tu as une histoire de pêche que tu souhaite voir partager, n’hésite surtout pas à me contacter et je me ferai une joie de la retranscrire dans cette série !

Encore merci pour le temps que tu as pris pour lire cet article, on se revoit au prochain !

Bonne déroule !

Adrien T.

Publicités

#WhatTheBroc

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout