Si je n’avais qu’un seul conseil à donner pour débuter la pêche aux leurres !

Ami(e) pêcheur(euse) bonjour,

Je te présente mon premier article, ce dernier aurait dû sortir il y a quelques mois mais j’ai préféré le faire mûrir et attendre la bonne période afin de le sortir. Dans cet article je ne vais pas te parler de techniques en particulier mais plutôt te pousser à t’interroger ! En effet, lorsque l’on débute la pêche aux leurres en Wallonie, on se rend bien vite compte que les choses ne sont pas si simple. On a beau diversifier les techniques, utiliser du matériel plus performant, investir son temps (et bien souvent son argent), les résultats ne sont pas toujours aux rendez-vous. L’avalanche de photos de poissons sur les réseaux sociaux ainsi que la masse de contenus audio- visuels sur la pêche n’arrangent rien au ressentiment que tu peux éprouver, capot après capot et tu as beau ne rien lâcher, tu sens que quelque chose ne va pas. Je vais ici essayer de développer ce qui m’a permis de devenir un meilleur pêcheur, je tiens à préciser que le but de cet article est de t’aider à trouver les clefs qui te permettront de t’améliorer et de prendre du poisson, pas de te les donner.

La pêche, ce n’est de toute façon pas comme une formule mathématique.

Publicités

Il est bien connu qu’il n’existe pas de recette miracle pour ne pas rentrer bredouille, cependant le monde de la pêche nous permet aujourd’hui de mieux comprendre le milieu, le comportement des poissons ainsi que les différents facteurs environnementaux.

Combien d’heures n’avons nous pas passé devant des vidéos, des articles, à essayer de se créer le panier de pêche parfait et combien de sessions n’avons nous pas passé à nous interroger sur ce qui pourrait faire mordre un poisson ? Une des idées qui pourrait nous traverser l’esprit est de se dire que si nous n’attrapons pas de poissons, c’est qu’il n’y a peut-être pas de poissons à attraper. En un sens ce raisonnement n’est pas faux car nos ressources halieutiques sont en déficit (notamment suite aux décisions gouvernementales concernant les prélèvements ainsi que les faibles peines en cas de braconnage et le peu d’action sur le terrain, mais c’est un autre débat que nous aborderons peut-être par la suite), néanmoins nos rivières, divers plans d’eaux et canaux recèlent encore de quelques beaux spécimens.

La question, légitime, est alors: “Comment les attraper ?

Tout d’abord, il faut connaitre le comportement du poisson et en ce sens, je ne peux que te renvoyer vers les très bons articles de notre ami Adrien.

Ensuite il y a les facteurs environnementaux, météo en tête de lice, mais aussi le débit de l’eau, la saison, les crues, la mise en chômage, etc. qui peuvent nous faire passer d’un weekend de pêche prometteur à 48h de désespoir dont on est content de voir la fin. Ces facteurs, tu y es soumis et les seules choses que tu peux faire c’est de choisir ton moment de pêche ainsi que l’endroit, ta marge de manœuvre est relativement limitée.

Publicités

Il nous reste donc deux choses sur lesquelles tu as la main: le matériel et les techniques. Sans rentrer dans les détails techniques (car ils sont nombreux et complexes), leurs diversités fait d’elles nos meilleures amies afin de trouver LE truc, celui qui fera que le poisson sera au rendez- vous ! Et bien je ne suis pas d’accord avec cela et je trouve même cela contreproductif (désolé pour ce beau crankbait firetiger pour lequel tu t’es saigné au magasin). Etant passé par cela, je me suis aussi retrouvé le long de l’eau, à voir mon bas de ligne diminuer de minutes en minutes en fonction du nombre de changement de leurre que j’effectuais, en essayant de trouver le leurre, ce leurre, qui me permettra de tirer mon épingle du jeu. Je te le dis de suite, je ne l’ai jamais trouvé, du moins pas comme cela !

Le fait de changer de leurre lorsque cela ne mord pas est une bonne chose, pour autant que l’on comprenne réellement ce que l’on fasse.

  1. Quelle va-être la conséquence réelle de mon changement de leurre ?

  2. Vais-je pêcher la même colonne d’eau?

  3. A quelle vitesse?

  4. Quelle va-être l’influence du changement de coloration du leurre ? (Voir articles -> ICI)

  5. Quelle sera la conséquence du bruitage du leurre ?

Nous avons tendance, et c’est bien normal, à penser comme un être humain, alors que nous le devrions penser comme un poisson. Savais-tu par exemple que les coloris flashy ne se voient pratiquement pas en cas de forte luminosité et qu’il étais plutôt conseillé d’utiliser des coloris naturels voir sombres afin de jouer sur la forme ?

L’offre de leurres étant pléthorique, nous avons à disponibilité une quantité énorme de possibilités, beaucoup trop même. Beaucoup trop de pêcheurs essayent de combler leur manque de connaissances par le fait d’avoir quantité de leurres à disposition, or ce n’est pas comme cela que ça fonctionne ! Les leurres sont des outils, et comme tout outils, ils ne sont réellement utiles que si ils sont utilisés correctement.

Tu ne me croiras peut-être pas, mais je n’ai réellement commencé à prendre du poisson que lorsque j’ai décidé d’échanger ma boite contenant des dizaines de leurres contre un petit sac contenant 5 leurres différents, j’ai alors appris à les utiliser correctement et les résultats ont suivi.


BlackRiver Fishing

Mon conseil si tu veux vraiment prendre du poisson:

Choisi une méthode, un type de leurre (évidemment adapté à l’espèce, au milieu et au matériel) et apprend réellement à t’en servir, lorsque ce sera le cas, il sera temps, si tu le désires, de passer à une autre technique ou a un autre matériel…

Le fait de connaitre son matériel, de savoir comment nage le leurre, de savoir ce que font réellement les coups de scion que tu donnes (le leurre fait-il un petit mouvement ou est-il téléporté 1 m plus loin ? Tu serais bien étonné !) N’hésites évidemment pas à varier les animations, ce qui fonctionne un jour ne fonctionnera pas forcément le lendemain ! Linéaire lent, linéaire rapide, stop and go, tirées, sur le fond, entre deux eaux, en subsurface, surface… il y a en général de quoi déclencher un poisson, à toi de bien choisir ton arme, bien la connaitre et bien l’utiliser !

Je te conseille au début de choisir un leurre ayant fait ses preuves et de ne pas hésiter à demander conseil aux plus anciens (si tu veux un spot, inutile de demander par contre, de toute façon, ce n’est pas cela qui te fera prendre du poisson, mais si tu veux savoir comment en trouver un, je te conseille l’article de notre collègue Adrien). (ICI)

En gros:

  1. Keep it simple !

  2. abonne-toi (si ce n’est pas déjà fait) et n’hésites pas à lire nos autres articles.

Au plaisir de se croiser au bord de l’eau !

C.

#apprendre #Débuter #présentation #s039améliorer

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout