Pêche inattendue à la cuillère tournante !

Introduction:

Bon je vais être honnête avec toi, cet article n’était pas prévu du tout au programme. Comme tu es abonnés aux réseaux sociaux de BlackRiver, tu as sans doute vu les photos et story de ma dernière session qui, à la base, avait pour objectif de viser la truite. (Si tu ne suis pas encore BlackRiver sur Facebook et/ou Instagram, file le faire via ce lien -> Clique ici !). Sauf que les choses ne ce sont absolument pas déroulées comme prévu et je pense avoir une théorie à ce propos que je vais développer plus tard. Une session pareille ne pouvait pas rester inaperçue, je me devais de te la partager ainsi que la stratégie que j’ai mise en place durant cette matinée.

Installe toi confortablement, prend un café et détend toi,

C’est parti pour l’histoire d’une pêche inattendue à la cuillère tournante !

Publicités

Vendredi, 03 juin 2021, 8h00 Je me rend sur mon spot préféré pour la matinée avec l’idée en tête d’aller taquiner dame truite à la cuillère comme à mon habitude. J’arrive sur place, je me gare, enfile mes waders, monte ma canne, prend mes sacs et me dirige vers l’eau insouciant accompagné du chants des oiseaux. J’ai pour habitude d’aborder le spot de l’amont vers l’aval mais cette fois, je décide de faire le contraire. « Soyons fou ! » et me dirige donc vers l’aval du petit pont qui « délimite » la zone que je connais afin de faire quelques lancés avant de remonter la rivière. Je dérange un gros chevesne en passant, observe 3 carpes passer paisiblement devant mes pieds et commence à pêcher. J’avais équipé une de mes cuillères préférées, la cuillère Taro holographique de chez Caperlan en Taille 2, habituellement je préfère le doré mais le soleil n’étant pas de la partie, je me suis dit que ce choix serai plus judicieux dans les conditions présentes.

J’effectue mes premiers lancés dans un trou profond où vont se cacher généralement les truites. Au bout de 20min: pas une touche. Je fais alors un simple demi tour sur moi même et lance vers l’amont dans une veine d’eau passant à coté de moi. TOUCHE ! C’est petit, je pense d’abord à une perche, je relève la canne et.. un gardon avait mordu à la cuillère ! Je n’en croyais pas mes yeux, cette situation étant déjà arrivée auparavant, je me suis dis qu’il a dû foncer dessus avant même de voir de quoi il s’agissait et que ça expliquait pourquoi il se retrouvait là, au bout de ma ligne. Une petite photo, une petite story Instagram, release et je relance. Deux lancés plus tard, TOUCHE ! Un deuxième gardon avait attaqué la cuillère ! Je n’en croyais toujours pas mes yeux. Après l’avoir libéré de l’hameçon puis relâché, je me dis que je dois être tombé sur un banc et décide de me décaler légèrement. C’est alors que je vis que le sol de la rivière était tapissé de centaines de gardons ! Ce n’était donc pas un si grand hasard que deux d’entres eux aient mordus à l’hameçon ! Je lance donc à coté du banc et là, c’est un magnifique petit vairon en couleur de fraie qui mord ! Là mon sang ne fait qu’un tour ! Qui dit vairons, dit « réserve de nourriture pour truite fario ». Release du petit animal et je continue sur cette veine en prenant soin d’éviter le banc de gardons en fraie de peur d’en harponner un par mégarde.

Je relance à nouveau et pendant cinq minute, c’est le calme plat. Quand tout à coup ma cuillère dévie en tapant sur un cailloux et se rapproche du banc. Je vois l’action en direct, l’un des poissons se décale, fonce dessus et BAM ! Troisième gardon mis à sec pour le joueur Belge malgré tout ses efforts pour l’éviter ! C’est alors que je remarque une chose, les trois poissons attrapés possèdent chacun des nageoires rouges vifs et des « boutons » sur la tête. Ce sont des mâles et ils sont en fraie ! Une théorie me passe par la tête: ma cuillère est argentée avec une bille orange. Peut être pensent ils qu’il s’agit de l’un de leur semblable qui essaye de s’approcher d’une des femelles présentes sur les lieux ! L’attaque sur la cuillère serait donc due à un à une compétition imaginaire dans l’esprit du poisson avec mon leurre pour les femelles présentes. Je devais tester cette théorie, si j’en prend encore deux dans les dix minutes et que ce sont des mâles, c’est que ma théorie doit être correcte ! Après tout, pour valider une expérience ne faut il pas pouvoir la répéter ? Je relance donc mais cette fois je longe volontairement le banc d’une trentaine de centimètre. Au bout de trois tours de manivelles: TOUCHE ! Et de quatre ! Release, je relance, TOUCHE EN DIRECT ! Et de cinq ! Cinq mâles ! Ma théorie est donc juste ! Je me dis que la moindre des choses c’est de les laisser tranquillement frayer et remonte le courant d’une quarantaine de mètre. Je lance ma cuillère dans la veine d’eau et BOUM ! Un sixième ! Je pensais avoir dépasser le banc mais apparemment il doit être plus grand que ce que je pensais.. Je ne croyais pas si bien dire… Jusqu’à onze heure, je me suis déplacé pour les laisser tranquilles mais il y en avait tellement que je finis par en attraper 18 au total ! Que des mâles ! Fier d’avoir confirmer ma théorie, j’étais néanmoins fort embêter de déranger malgré moi la reproduction de ces poissons. Je décide donc de « changer » de spot. J’arrive sur un lieu à quelques minutes à pied où j’ai déjà sorti des truites. Comme je l’ai dis, je connais l’endroit comme ma poche. Le soleil est là, l’eau est plus ou moins claire, je retire ma cuillère argentée pour passer sur ma deuxième favorite: la traditionnelle cuillère Mepps dorée à points rouges en taille 2. Premier lancé, TOUCHE ! C’est gros ! Je vois un gros chevesne remonter à la surface, je le combat difficilement dans le courant et à peine deux mètres avant d’arriver à l’épuisette, il se décroche ! Pas grave ! Ce n’est pas le poisson recherché de toute façon ! J’enchaîne les lancés pendant plusieurs minutes et diminue en hauteur dans la couche d’eau pour raser le fond. TOUCHE ! Ce n’est pas énorme mais c’est puissant ! Dans la clarté de l’eau, j’aperçois que j’ai harponné la nageoire dorsale d’un pauvre barbeau passant par là. Je desserre mon frein, sans doute un peu trop fort par peur de casser, la tension disparait tout à coup, l’animal s’est décroché !

J’avance d’une dizaine de mètre, j’ai de l’eau jusqu’à la taille. J’ai une belle zone devant moi, je tente donc un lancé le plus loin possible de ma position actuelle vers l’amont. A mi-distance, une décharge violente me transperce le bras ! Ça par contre, c’est très gros ! Aux coups de têtes, je pense reconnaître l’espèce que l’on ne souhaite pas du tout croiser lorsque l’on pêche la truite à la cuillère… La bête combat violemment et remonte brièvement en surface avant de tenter de repartir vers le fond et là mes craintes sont confirmées ! Un brochet ! Le seigneur de la rivière a mordu sur ma cuillère ! Je suis en fluorocarbone 0.18, par chance j’avais oublié de resserrer mon frein après le barbeau quelques minutes avant. Mais pour qui connait le brochet, on sait tous que le danger ne vient pas de sa puissance en particulier mais plutôt de ses dents ! 700 dents sur du 0.18 quelque soit la matière, ça coupe net ! Par chance j’ai de l’espace et arrive à le gérer comme je le souhaite, au son de mon moulinet qui hurle. Arrivé à quelques mètres je remarque qu’il est piqué en bord de gueule, juste en bord de bec ! Au bout de quelques minutes (qui m’ont semblée être des heures), Sire Esox est dans l’épuisette ! Petit passage sur la toise, 68 cm ! Petite photo et release !

QUELLE SESSION ! J’en tremble encore au moment où j’écris ces mots ! Mais une chose est sûre, j’aurai appris beaucoup aujourd’hui ! Premièrement, qu’il est possible de viser spécifiquement le gardon à la cuillère pendant qu’il fraie et deuxièmement que je reviendrai la semaine prochaine avec de plus gros leurres car il y a du beau brochet dans le coin ! J’espère que ce court article t’as plus et t’invite à me dire ce que tu en penses dans les commentaires situés juste en dessous ! Je te laisse aussi 2 photos te permettant de reconnaître les fameux « boutons » de fraie et le rouge qui font la livrée des gardons et autres poissons blancs durant leur période de reproduction.

Bonne déroule !

Adrien T.

Publicités

#session

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout