Pêche du carnassier en période de crue.

Introduction:

Tu n’es pas sans savoir que la Belgique est en train de vivre une catastrophe climatique sans précédent, beaucoup de régions de mon pays sont littéralement sous eau et un paysage de désolation remplace certain décors de rêves. Je pourrais t’écrire un article larmoyant sur la situation, parler de la dévastation, du malheur de certains de mes concitoyens mais ce n’est pas dans ma nature de penser négativement. Je préfère rester positif en toute situation et c’est pourquoi, j’y vois une occasion pour te parler de la pêche en période de crue. Cet article prévu à la base pour la fin de saison me semble opportun pour toi qui débute en cette période.

En effet, cette période (ce passant généralement en fin de saison) est une occasion en or pour la pêche de certaines espèces comme le sandres ou encore le silure. Mais pourquoi ? Comment sortir son épingle du jeu dans des conditions a première vue aussi difficile ? Quels leurres utiliser ?

Je vais t’expliquer tous ceci du mieux que je peux alors,

Installe toi confortablement, prends un café et détends toi,

C’EST PARTI !

Photo de Anastasia Shuraeva sur Pexels.com

Avant toute chose, posons un peu le décor (si j’ose dire..).

Une crue c’est quoi ?

La crue est une forte augmentation, un accroissement du débit et de la hauteur d’eau en écoulement d’un fleuve, d’une rivière, d’un cours d’eau. Le mot s’utilise fréquemment quand le débordement du lit mineur du cours d’eau commence à provoquer des dommages. (source: wikipédia).

La crue survient souvent après de fortes pluies en amont dans le bassin versant, plus rarement lors de la fonte des neiges ou exceptionnellement quand une fracture terrestre profonde libère des nappes phréatiques. Le débordement direct d’un cours d’eau dans son lit majeur, suite à des épisodes de fortes précipitations ou à la fonte des neiges hivernales (ce sont les crues). Il se peut en effet que les capacités de drainage et d’infiltration d’une zone soient insuffisantes pour évacuer les eaux reçues, qui s’accumulent alors, c’est pourquoi il y a souvent des inondations lors de ces épisodes environnementaux.

En temps que pêcheur: cette période est intéressante (sans pour autant être facile..) car le débit d’eau étant plus fort qu’à l’habitude, cela force les poissons à se regrouper dans des zones bien particulières afin d’économiser un maximum d’énergie à ne pas devoir nager face au courant plus fort qu’à l’accoutumée. Ils vont se servir de ces courants pour se nourrir en adaptant leurs déplacements à la configuration du spot, souvent regroupés sur des zones qui abritent de belles quantité de poissons blancs de toute taille. C’est le moment d’aller pêcher car ils sont à la fois plus faciles à localiser et donc (en théorie) plus faciles à prendre.

Publicités

Où chercher le poisson ?

Recherche tous les endroits où le courant est susceptible d’être cassé ou ralenti quand l’eau monte. Pour ça, longe la berge ! Il y en a beaucoup ! Il faut bien insister sur chaque poste et ne pas hésiter à changer de leurre régulièrement ! Tu y trouveras du poisson actif dont notamment le silure qui est un grand habitué de ce type de milieu (en particulier dans les remous..), sans le chercher tu pourras plus facilement tomber dessus. (Pour ma part, je l’attend encore.. mais je ne désespère pas ! Je vais profiter de cette période pour le traquer encore plus spécifiquement !)

Voici quelques exemples de lieux à prospecter :

  1. la pointe aval d’une île

  2. la berge qui décrit un angle ou l’intérieur d’un virage

  3. l’entrée d’un port, d’un plan d’eau, d’un bras de rivière

  4. Une écluse (Attention à la réglementation !)

  5. l’aval d’une pile de pont

  6. un obstacle de forte taille dans l’eau (tronc d’arbre, rochers, etc…)

Quels leurres utiliser ?

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Je ne vais pas rentrer dans les détails de chaque leurre mais globalement il va falloir encore une fois sortir ton épingle du jeu dans ces eaux brunes et mouvementées !

Nos champions seront:

  1. les crankbait et lipless crankbait ! SI il y a du poisson actif tu pourras toujours compter sur ces petits joufflus pour les trouver !

  2. les cuillères ondulantes et tournantes (taille 3 minimum) ! Des flashs lumineux dans tout les sens et de grosses vibrations pour accompagner le tout, What else ?

  3. le chatterbait

  4. les lames vibrantes et les spintails (préférence personnelle pour le Deracoup de chez Illex en 14gr).

  5. Quelques shad de tailles et coloris différents

  6. Quelques Sandra/Grub (longue vie à Delalande et au pro grub Fox Rage !)

  7. les « slugs » situés entre le finesse et le grub en terme de vibration ces derniers peuvent potentiellement faire la différence de par leur vibrations caractéristiques.

  8. Les « créatures » (en particulier les Craw), les écrevisses aussi vont rejoindre les bordures, une source de protéine non négligeable pour nos amis carnassiers. Elles remplaceront sans soucis les finesses.

Pense à adapter ta plombée au courant ! Tu vas devoir pêcher un peu plus « lourd » que d’habitude afin de savoir gérer correctement la dérive de tes leurres ! Niveau bas de ligne, monte minimum du 30 centième car combattre un poisson dans le courant demandera de la résistance de la part de ce dernier !

Niveau coloris je t’invite à lire « comment choisir son coloris de leurre ? » Partie I et Partie II afin d’avoir de bonnes bases de travail sur ce sujet.

Conclusion:

Je pense que ce court article devrait te donner une bonne base pour pêcher durant cette période de crue. J’en profite quand même pour te demander si tu es en possession de waders de ne pas hésiter à proposer ton aide aux personnes et animaux touchés par ces inondations qui frappent notre pays. Tu es équipé pour pouvoir rester longtemps dans l’eau pour ton plaisir, tu peux l’être aussi pour aider ton prochain !

En parlant d’aide à son prochain, nous sommes au milieu du mois de juillet et donc à la moitié de la collecte pour l’association « Les pêcheurs Solidaires ». Beaucoup de promesses et pas mal de dons déjà reçus et je tiens à vous remercier pour cela ! Un étang à même proposé d’offrir une journée au coup pour 10 pêcheurs à l’association, ce qui est bien plus que ce que j’aurai pu espérer pour eux. Retrouve toutes les coordonnées de cet événement sur la page Facebook de BlackRiver ou via cet article -> ICI

J’espère que cet article t’as plu et pourras t’aider et t’invite à me dire ce que tu en penses dans les commentaires ci-dessous et/ou de lui mettre un « j’aime » afin de me le faire savoir. Je t’invite également à t’abonner au blog juste en écrivant ton adresse mail tout en bas de cette page afin de recevoir les notifications lors de la parution de prochains articles (en moyenne 1 à 2x maximum par semaine). N’oublie pas non plus que BlackRiver est présent sur Facebook et Instagram, tu peux retrouver les liens dans la rubrique « Contact » du site ainsi que le lien de mon profil personnel sur Fishfriender si tu souhaites voir mes différentes prises, mon matos ou encore simplement discuter avec moi sur ce réseau social spécifiquement créé pour les pêcheurs.

Encore merci pour le temps que tu as pris pour lire cet article, on se revoit au prochain dans lequel je te parlerai de quelques livres et autres sources intéressantes d’apprentissage !

Bonne déroule !

Adrien T.

  1. Facebook

  2. Instagram

Publicités

#apprendre #Débuter #s039améliorer

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout