Maladies & Parasites Des Poissons. #1 Diagnostique

Cela va faire un petit moment que je ne t'ai pas sorti un article pour t'aider à t'améliorer, on va corriger ça !

Merci à Simon et Clément d'avoir tenu la boutique en attendant que Papa revienne j'espère que leurs articles t'auront plu !

(Relax ! Ils en préparent d'autres, ne t'inquiète pas ils ne vont pas partir !).


Au menu de ce jour, on va parler santé ! Non, ton taux de cholestérol n'a pas (du moins je pense) de conséquences dans ta pêche ! Mais la santé des poissons si !


En effet, dans l'article "Kill Or No kill ?" je te parle d'évaluer la santé d'un poisson mais sais tu seulement quoi regarder ? Sais tu différencier un tissus cicatriciel d'une infection de la peau ? Sais tu détecter et reconnaitre un cancer ou encore certains parasites ?


Aujourd'hui, on va remédier à ça ensemble ! Pour rappel: je ne suis pas vétérinaire, ni Biologiste ! Je suis un humble pêcheur passionné lisant énormément de bouquins et autres articles sur internent car j'aime beaucoup apprendre. (je te donnerai quelques références en cours d'article d'ailleurs.).


Sur ce,


Installe toi confortablement, prend un café et détend toi,


C'est parti pour une nouvelle série d'articles sur les maladies et les parasites des poissons !


Source photo: ICI



Je te l'ai déjà dit dans l'introduction mais ça ne fait pas de mal de répéter:

JE NE SUIS NI VÉTÉRINAIRE, NI BIOLOGISTE !

Cet article est créé pour te donner quelques informations, t'apprendre de nouvelles choses mais aussi et surtout, pour susciter de la curiosité chez toi et t'amener à faire tes propre recherches sur le sujet afin d'être encore plus performant dans l'évaluation de la santé du poisson que tu attraperas suite à la lecture de cet article. (Cela dit, si j'ai commis une erreur je t'invite à me le faire savoir dans l'espace commentaire, je corrigerai au plus vite).


Diagnostique Visuel:


Commençons par la base !


Mise en situation: Tu es en train de pêcher, tu prend une belle cartouche dans la canne, tu ferres, le combat se termine bien, le poisson est dans l'épuisette ! Tu le décroches et là arrive "l'instant T", celui qui va décider du sort de ce poisson. Car oui, tu as un rôle important à jouer dans ce cas ci. Je ne te parle pas de mon point de vue sur le No Kill et le prélèvement, je l'ai déjà fait dans "Kill Or No Kill", je te parle de la décision que tu vas prendre suite à l'évaluation de la santé du dit poisson.


Je te donnerai quelques noms et descriptions de certaines maladies et parasite plus bas dans cet article et dans ceux qui suivront lors de cette série mais avant, il faut savoir quoi regarder !


C'est le moment du diagnostique !


Et forcément, la seule chose que tu peux effectuer en temps que pêcheur est un "diagnostique visuel global du poisson". Les points que je vais citer n'ont pas d'ordre précis, je te donne ceux que je regarde dans l'ordre selon lequel j'effectue mes observations. Tu peux le faire dans le sens que tu le souhaite !


Pour ce faire, tu vas regarder:


1) La peau.


Le poisson peut avoir de nombreux problèmes au niveau cutané, ave des conséquences sur sa santé et sur le reste de la population de poissons dans lequel il évolue. Conséquences qui vont de gravité presque nulles à extrêmement graves. Points blancs sur le corps et les nageoires, points noirs, bosses anormales, blessures diverses, coloration anomale, perte d'écailles, etc.. Bref la peau c'est le plus grand organe du poisson (comme pour nous) et elle peut te révéler bien des informations sur son état de santé ! La peau (plus précisément les écailles hein !) peut t'indiquer des carences éventuelles ou encore si le poisson est parasité ou non.


ATTENTION !

N'oublie pas de tenir en compte lors de ton examen la période de l'année à laquelle tu attrapes le dit poisson !

En effet, visuellement, la peau d'un poisson peu avoir un aspect visuel différent à certaines périodes de l'année et présenter "des points blancs" chez certaines espèces (voir des blessures) ! (En particulier lors de la fraie ! J'en parle en particulier dans la Fiche espèce sur le Sandre et dans l'article concernant une session peu banale à la cuillère tournante.)



Photo Libre de Droit

2) Les nageoires:


On a déjà tous et toutes attrapé un poisson avec une ou plusieurs nageoires abimées. Bien que ces blessures restent mystérieuses pour nous (dues au fait des multiples possibilités de leurs origines), il n'empêche qu'un petit coup d'œil sur ces organes membraneux peut aussi te révéler des informations concernant l'état de santé du poisson. (Je pense notamment aux pourritures des nageoires dont je te parlerais plus bas dans cet article.). Une coloration anormale et des éléments étrangers dessus en particulier sont des signes à surveiller ! Et quand je te parle de la bouche, je te parle aussi de l'intérieur ! (Sans négliger la sécurité hein ! Certaines espèces ont des dents et n'hésiteront pas à s'en servir sur tes doigts comme le sandre et le brochet par exemple..)


3) Les yeux, la bouche et l'anus:


Combien de fois n'ai je pas entendu: "Il était aveugle il n'aurait pas pu survivre, obligé de le prélever…". Si le poisson à su "chasser" ton leurre, l'attraper et être aussi gras qu'un cochon malgré sa vue défaillante ne penses tu pas que ce raisonnement est mauvais ? Où dans la même série: "Il avait la mâchoire défoncée…". Il a fait comment pour mordre à ton hameçon alors ?

Bref, ces exemples pour dire qu'il y a 1001 facteurs à prendre en compte lors de tes observations et un minimum de logique à avoir avant de prendre ta décision.


Concernant ces parties du corps, les signes alarmants peuvent être en général: des yeux gonflés, une protubérance hors normes à l'anus (ATTENTION encore une fois à la période de l'année ! Dans l'article Fiche espèce: Le Brochet, je t'explique justement l'apparition d'une protubérance à une période de l'année bien spécifique !), la présence de lésions autour de la mâchoire du poisson couplée avec d'autres symptômes peut indiquer également un signe de maladie comme par exemple la maladie de la "Bouche Rouge" qui touche particulièrement les Salmonidae (en particulier ceux issu d'élevage !).


REMARQUE:


Maladie et Parasite ne veut pas nécessairement dire que le poisson va mourir non plus ! Comme je l'ai dis, il faut avoir un minimum de logique ! Par moment tu pourras sans doute l'aider avant de le relâcher !


Source Photo: https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs/photos/cest-quoi-ces-points-noirs-sur-mon-poisson-les-points-noirs-sur-le-poisson-quon-/1384512595072098/

Quand tu as cliqués sur cet article tu espérais sûrement avoir des exemples de maladies et parasites ? Arrêtons nous là pour aujourd'hui avec le diagnostique visuel, nous rentrerons dans les détails de chaque types de maladies/parasites que tu pourras rencontrer au bord de l'eau dans la partie 2.


Alors ça parait simple de prime abord mais crois moi, que part moment, on a de sacrés doutes et c'est à nous d'agir en conséquences en fonction de nos observations, expériences et connaissances (" étudie ton poisson cible ! " tiens ça faisait longtemps que je ne te l'avais plus dit !). voici par exemple une photo d'une jolie perche prise l'année passée avec un soucis cutané qui m'a sérieusement fait douter avant de prendre la décision de la relâcher car j'ai estimé que ce n'étais qu'un "simple" tissus cicatriciel sans gravité (à tord ou à raison…? On peut en discuter dans les commentaires de cet article si tu veux.).





Cela dit, ce court article ne va pas se terminer ainsi !

Voici ce que tu attends depuis le début de ce texte et qui est sans doute la raison pour laquelle tu as cliquer sur le lien de cet article: quelques exemples et explications !

Bah oui ! Je ne vais pas te laisser ainsi et en plus à la fin je te conseillerai quelques lectures (à ajouter à la liste que tu peut trouver dans l'article "Améliorer sa pêche dans les livres !" ainsi qu'une série de liens qui te permettront d'approfondir un peu plus le sujet.


Quelques maladies et parasites:


1) "L'argule" ou "Le Pou du poisson":


Parasite externe facilement identifiable, il s'agit d'un petit crustacé (que l'on retrouve aussi bien en eaux douces qu'en eau de mer et dénombrant pas moins de 129 espèces au total !) . Ce petit être se nourrit de la peau et des fluides corporels du poisson. Bien qu'inoffensif en apparence, il cause de sérieux dégâts dans les élevages de carpes et Salmonidae dans lequel il apparait. Si un jour tu doit rencontrer ce parasite, extrait le à l'aide de ta pince de la eau du poisson, tu lui rendra un grand service ! Il n'est pas sélectif concernant ses hôtes, cela va de la carpe au brochet en passant par la truite mais aussi de plus petits poissons comme le goujon ou encore l'épinoche !(plus d'infos le concernant en cliquant sur la photo).


2) "La Sangsue Piscicole":


Est ce je dois vraiment t'expliquer ?

Il s'agit ici de sangsues visant spécifiquement les poissons ! Ces braves petites bêtes se nourrissent du sang des poissons en leur injectant un anticoagulant afin de toujours avoir de quoi se nourrir. Comme pour l'espèce précédente, si tu tombe dessus, tu soulageras le poissons en lui retirant le ou les individus présents sur lui. Si tu y arrives car non seulement elles glissent mais en plus elles s'accrochent fortement les bougres ! Mais ne te fais pas d'illusion, il en aura de nouveau par la suite car c'est lié au milieu. Garde juste en tête que ce n'est "globalement" pas mortel pour le poisson. Elles peuvent être plusieurs à le vampiriser le pauvre animal.) Généralement on va les retrouver dans des eaux peu profondes ou avec beaucoup de végétations immergées.

Si tu veux plus d'infos la concernant, je t'invite à cliquer -> ici.


3) "La Moisissure du coton" ou "Saprolégniose":